jeudi 5 septembre 2013

Avenged Sevenfold - Hail to the King : ma revue


Avenged Sevenfold nous arrive avec l’album Hail to the king , leur sixième album studio. Sans être un fan fini de la formation, elle figure parmi celle que j’apprécie et pour laquelle j’ai un intérêt à chaque sortie. 

Pour cet opus, j’ai bien apprécié la simplicité et le côté un peu plus sale de la production. Beaucoup de power chords avec des tones qui rentrent dedans. J’avais tendance à les trouver « over-produced » mais sur cet album, cet aspect est corrigé. Avec moins de virtuosité, on est plus à même d'apprécier l'écriture efficace. Les influences sont claires, parfois même trop par endroit.  La chanson Doing Time rappelle beaucoup trop Guns n’ roses et This means war, c’est carrément Sad but true de Metallica. Même chose pour Coming home avec Iron Maiden.  On ne peut en vouloir au groupe d’être influencé par ces classiques, mais on peut se demander où est passé leur identité dans ces trois morceaux en particulier.

Les morceaux qui ont ressortis dans mes oreilles c’est Requiem qui a un couplet carrément épique. Je déteste la recette qui consiste à foutre un slow absolument dans un album rock mais slow Crimson Day m’a gagné à l’usure je dois l’avouer.  Le reste des chansons ont des débuts ordinaires mais qui te gagne avec le temps.  Le meilleur exemple est la chanson Planets qui s’améliore à chaque seconde.  Mention honorable à la chanson Acid Rain pour les bons arrangements.

Petit mot sur le single Hail to the King, malgré qu’elle soit la chanson la plus « singlable », elle est loin d’être la meilleure. Comme quoi, le meilleur Avenged Sevenfold  n’est pas le plus commercial.


En gros, cet album ne passera pas à l’histoire, vieillira probablement mal, mais demeure efficace, et conservera l’intérêt pour d’autres albums parce que la nouvelle simplicité du groupe, c’est une foutue bonne idée. 

Aucun commentaire: